Comme en atteste le dernier sondage d’Opinionway, la grande majorité des Français préfèrent acheter leur logement plutôt que de le louer. En effet, l’étude affirme que 75 % des Français souhaitent devenir propriétaires de leur résidence principale. Cette vérité est homogène au sein des différentes tranches de la population et des différents genres. La seule chose qui semble impacter cette volonté est la catégorie socioprofessionnelle. Mais alors, pourquoi les ménages français préfèrent-ils acheter leur résidence principale ?

DE PROFONDES ASPIRATIONS

D’un point de vue culturel, il semblerait que, dans l’esprit des Français, l’immobilier fasse honneur à son surnom de « valeur refuge ». Pour les ménages, l’acquisition d’un bien immobilier offre de nombreuses garanties. En effet, 89% estiment que devenir propriétaire est essentiel et important. 86 % des ménages interrogés estiment également que l’acquisition d’une résidence principale garantit l’indépendance financière. Les chiffres présentés dans cette étude montrent que l’ambition de devenir propriétaire est ancrée dans la majorité des esprits. L’acte d’achat représente un symbole fondateur dans une vie. 

UN CONTEXTE FAVORABLE 

En plus des aspirations étudiées, le contexte économique semble également favoriser les acquisitions immobilières. D’abord, depuis quelques années, les taux d’intérêt sont bas. Ces faibles taux rendent plus accessibles les emprunts et donc les acquisitions. Ensuite, la stabilité des prix dans le secteur pousse les ménages à se lancer dans un projet immobilier. Enfin, les pouvoirs publics ont depuis longtemps, la volonté d’encourager les acquisitions. Aujourd’hui, en plus des traditionnels dispositifs de défiscalisation propre à l’immobilier neuf, la loi Denormandie vient apporter des solutions de défiscalisation dans l’ancien. 

Indéniablement, une large majorité des ménages français ont l’ambition d’acheter un bien immobilier dans leur vie. Pourtant la réalité des chiffres prouve que des obstacles empêchent parfois l’accession à la propriété. Aujourd’hui, en France, 64,3% des ménages sont propriétaires d’au moins un logement. C’est plus que nos voisins allemands (52,6%), mais assez loin de la moyenne de l’Union européenne (70%). 

ATTENTION AUX OBSTACLES

Comme nous l’avons vu, même si une large majorité partage la volonté de devenir propriétaire, les obstacles rendent difficile la réalisation des projets pour certains profils. Par exemple, les apports demandés par les banques représentent toujours un frein. En effet, même si les établissements financiers baissent les taux, les obligations relatives aux apports restent en vigueur. Ainsi, les revenus ont une importance considérable dans la réalisation des projets.

D’autres obstacles sont également mentionnés par le sondage d’Opinionway. Parmi les plus notoires, on retrouve, le manque de temps et la mise en place du prélèvement à la source.

L’immobilière Béryl –